Le grand salon de discussion

Discuter d'actualité, de politique, de philosophie

02 octobre 2006

La liberté d’expression

Les Juifs sont des êtres inférieurs, je ne peux pas me blairer les Noirs, et encore moins les Arabes ! Tous ces rebuts débarquent en France et font s’écrouler l’économie de notre beau pays… Ne venez pas me dire d’aller voter Le Pen, aucun homme politique qui souhaite se faire élire démocratiquement ne pourra jamais sortir le pays de cette situation : aux armes, mes compatriotes ! En avant vers la Révolution !

Si j’avais commencé mon post par de tels propos (comment ça, c’est ce que je viens de faire ? ;-)), j’aurais sans aucun doute été censuré (en tout cas, le temps que le site d’hébergement en soit informé) ; et pourtant, si c’était ce que je pensais, ce serait une belle entrave au principe de la liberté d’expression… Malgré tout, cela ne serait pas possible - en France, tout simplement parce qu’il y a des limites à cette liberté d’expression.
Pourtant, un philosophe du nom de Robert Redeker a récemment publié un texte sur l’influence de l’Islam sur la civilisation occidentale, sans pour autant en être inquiété, alors que ce texte est une véritable incitation à combattre l’islamisation de la France (tiens, ça me rappelle quelque chose), puisqu’il n’hésite pas à affirmer que l’islam tente
« d’étouffer ce que l’Occident a de plus précieux qui n’existe dans aucun pays musulman […] d’obliger l’Europe à se plier à sa vision de l’homme » et qu’il « essaie d’imposer à l’Europe ses règles » ; est intolérant vis-à-vis de la religion musulmane (« chef de guerre impitoyable, pillard, massacreur de juifs et polygame, tel se révèle Mahomet à travers le Coran » - oui, quoique ça dépend de l’interprétation que l’on peut en faire, mais et alors ? Mahomet est représenté différemment de Jésus, est-ce une raison pour porter un jugement sur cette religion ? Sur leur civilisation ?) et – pire, irrespectueux (« Jésus est maître d’amour, Mahomet est un maître de haine » - sans commentaire…). L’auteur tente également, à travers des exemples plus que douteux, de faire croire que notre système, basé sur des valeurs telles que la tolérance, est en train de se soumettre aux diktats de l’islam.
Enfin, il compare les pratiques qui se déroulent à La Mecque (on n’est plus en Europe, ce qui montre bien, je pense, jusqu’où est capable d’aller l’auteur pour piquer les islamistes) aux religions judaïque et chrétienne afin d’en montrer la différence et, bien évidemment, nous montrer à quel point elles en sont inférieures («
proche de la barbarie »).

Si je dois reconnaître que les réactions de la société musulmane face à ces attaques gratuites ont été démesurées (puisque son auteur a reçu des menaces de mort), je dois dire que le comportement de M. Redeker n’est pas pour autant plus glorieux : celui qui est déjà renommé comme étant un grand polémiste a, délibérément, écrit cette chronique - connaissant les réactions qu’elle allait provoquer (il n’y a qu’à regarder celles qu’ont provoqué les caricatures de Mahomet, il y a quelques mois), afin de se faire de la publicité. Je pense que jouer avec les croyances d’un peuple dans le seul but de provoquer, surtout lorsqu’on voit la colère et le nombre de morts que cela peut engendrer est pour moi totalement irresponsable. De plus, l’attitude du Figaro (également attiré par l’argent) de publier ce genre de propos est vraiment honteuse, d’autant plus qu’il se cache maintenant derrière la liberté d’expression. Pourtant, je pense que les journalistes du Figaro seraient les premiers à crier au scandale si des propos tels que j’ai pu écrire dans le premier paragraphe étaient publiés…
Ces gens-là veulent de la liberté d’expression ? Voilà mon opinion : Robert Redeker aurait mieux fait de se taire et d’aller voter pour Philippe de Villiers sans rien dire à personne, car c’est exactement le genre de propos qu’il a tenus qui mène vers un conflit de civilisation. La France a été assez intelligente pour supprimer les propos racistes et injurieux de la liberté d’expression (ce qui n’est pas le cas dans toutes les démocraties), il serait peut-être aussi temps qu’elle interdise les propos intolérants, irrespectueux et irresponsables…

Je pourrais écrire des pages et des pages à ce sujet, mais je préfère laisser la place à vos réactions, qui seront évidemment les bienvenues.

Posté par Bastogi à 07:16 - Cris du coeur - Commentaires [17] - Permalien [#]

Commentaires

    Il est clair que les propos écrient par Robert Redecker sont une incitation à la haine raciale, et qu'il est intolérable de voir ce genre d'écrit mis à la disposition du publique. Il me parait évident que nous n'avons pas le droit de juger une religion, quelque quelle soit, uniquement parce que nous ne la comprenant pas, parce que nous ne la partageons pas. Nos coutumes chrétiennes sont également choquantes aux yeux des musulmans et des judaïques.
    Néanmoins, les propos tenus par Robert Redecker me font prendre conscience d’une certaine réalité, que malheureusement nous avons tendances à oublier : nous sommes dans un pays laïque, et les signes religieux ostentatoires sont interdits des lieux publiques. Nous sommes donc tous irrespectueux de la loi, mais encore pire, irrespectueux des gens qui nous entourent.

    Posté par Beha, 02 octobre 2006 à 09:37
  • j'avoue, je n'ai pas lu son texte, je n'en ai pas encore eu le temps et l'occasion.
    Mais force est de constater que ses propos ont trouvé une oreille "coopérante" dans une branche quelconque del'Islam, branche, ou personne, qui a réagit exactement en accord avec les propos de Redecker...

    Quant à un quelconque irrespect des autres vis à vis de ma religion, je ne vois aps de quoi il s'agit. je porte une croix de temps en temps, certes, on me voit aussi sortir de l'église. mais en aucun cas je ne preche la "bonne nouvelle" dans mon entreprise ou auprès de mes amis, je considère que leurs croyances sont les leurs, mais je suis tjrs ouverte aux discussions sur ce sujet...
    maintenant, en ce moment, à la cafét, on a tendance à me precher les bienfaits du Ramadan question pureté de l'ame etc.... j'ecoute car je suis curieuse, mais n'est c pas aussi un signe ostentatoire?

    Enfin tout ca pour dire que je me sens pas irrespectueuse des gens qui m'entoure par rapport à mon affichage de la religion

    Posté par juju, 02 octobre 2006 à 09:59
  • exprimez vous

    la liberte d'expression est importante sois dis en passant l'humour est la meilleure arme contre les empecheurs de penser decalé de tout poil et une arme inusable en plus que voulez vous de plus?

    Posté par diseuse, 02 octobre 2006 à 10:06
  • il est vrai qu'il apparait toujours comme tres curieux de voir des gens comme philippe de vilier nos parler des dangers de l'islam et attiser les conflits entre les religions...
    attitude opportinusite consistant a demontrer qu'il avait bien raison: "regardez les ils brulent des voitures, veulent construire des mosquées sur nos cathédrales!..."
    ceci me rappelle evidemment nicolas sarkozy, qui est le premier responsable de ce qui s'est passé cet automne en france...

    Posté par roi bourdieusien, 02 octobre 2006 à 11:43
  • censure

    c'est un peu culot non de censurez mon post et de mettre un commentaire sur mon blog non?

    Posté par censure, 02 octobre 2006 à 12:04
  • mille excuses

    mille excuses j'avais cru etre censuree c'est que la diseuse qui ne censure pas est chatouilleuse sur la liberte d'expression justement

    Posté par diseuse, 02 octobre 2006 à 12:07
  • La stratégie de la provocation gratuite

    Quoi dire de plus... au nom de la liberté d'expression nous serions indéfiniment condamnés à tolérer (dans les 2 camps) les plus cons d'entre nous !

    Alors si la liberté d'expression est à ce prix là alors payons-le sans fierté et parlons d'autre chose.

    Posté par Farid Taha, 02 octobre 2006 à 23:25
  • Si le propos de Redeker peuvent effectivement être choquant pour des musulmans (ou non musulmans) la réaction des islamistes est aussi choquante.
    "Si tu dis que l'Islam est une religion violente je te tue".
    En le menacant de mort ils risquent plus de confirmer les propos du philosophe aux yeux des gens que de démontrer la non violence pronée par une majorité de musulmans.
    Tenir et Résister

    Posté par le cri du peuple, 04 octobre 2006 à 19:41
  • Je suis d’accord avec toi Cri du peuple, la réaction de certains musulmans face à ces propos est tout simplement inacceptable, d’autant qu’elles ne font qu’envenimer les choses et conforter la théorie de Philippe de Villiers (à l’origine – certes entre autres, selon moi, de tout ce brouhaha)…
    Attention cependant : les lettres de menaces de mort ne sont issues que d’une partie de la société islamiste, en déduire que tous les musulmans sont violents serait une erreur et le début de l’acceptation des propos de M. Redeker.

    J’en profite au passage pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux arrivants et les remercier de leurs commentaires. Désolé de ne pas pouvoir beaucoup participer au débat que j’ai lancé, mais j’ai une semaine relativement chargée au boulot…

    Posté par Bastogi, 05 octobre 2006 à 07:57
  • Pas d'ACCORD !

    Dans le pays de Voltaire, on a conquis le droit au blasphème point barre !

    Gargamelo le sorcier wallon
    http://gargamelo.canalblog.com

    Posté par gargamelo, 05 octobre 2006 à 11:29
  • Font chier!

    les religieux font chier le peuple depuis des siècles. Ce pays est une république laïque, soyons vigilants si l'on veut qu'elle le reste. Combattons avec la même fougue, tous les fachismes, vert ou brun!

    Posté par mekbrun, 05 octobre 2006 à 17:59
  • >> Gargamelo et Mekbrun : Il est vrai que la France est un pays laïque, dont l’Eglise et l’Etat ont été séparés et qui - du coup, tolère le blasphème ; mais je pense qu’il faut tout de même rester prudent : le blasphème envers une religion qui a fondé notre civilisation et qui en a récemment été rejeté est une chose, le blasphème envers une religion qui est à l’origine d’une civilisation fondamentalement différente de la notre, et qui en reste le modèle en est une autre. Même, et selon moi surtout, si cela nous paraît incompréhensible à notre échelle, sinon, cela risque d’entraîner une guerre de civilisation… D’ailleurs, n’est-ce pas un peu ce qui est en train de se passer entre les USA et le Moyen-Orient, même si les causes en restent différentes ?

    Posté par Bastogi, 06 octobre 2006 à 10:58
  • avec la diffusion mondialisée de l'information, les propos racistes et xénophobes sont de + en + VISIBLES et de ce fait de - en - tolérables. Quoiqu'il en soit, il me semble que c'est la responsabilité de la civilisation occidentale et française en particulier, de défendre becs et ongles les valeurs des "lumières", respect et tolérance. Mais là, on est loin du compte. La violence des propos de Redeker légitime la violence des islamistes! C'est ça qui est grave, non?
    à+ Bastogi

    Posté par arlequin, 09 octobre 2006 à 10:04
  • question subsidiaire : fallait-il autoriser l'édition française de "Mein kampf" en 1933?
    à+

    Posté par arlequin, 09 octobre 2006 à 10:45
  • ça c'est une super question Arlequin !!!
    perso j'en ai pas la moindre idée...

    Posté par Nico2312, 10 octobre 2006 à 15:23
  • La liberté d'expression n'est valable que si la liberté de répondre est garantie sur un même niveau. Ainsi les musulmans qui ont été justement choqués par les propos du philosophe auraient du avoir la possibilité de répondre à l'offense dans le même journal à la même rubrique. Mais comme toujours on met aussi en avant dans la presse la réaction de quelques excités qui prennent n'importe quel prétexte pour tuer au nom de leur foi. Et ce faisant on laisse aux gens faire un amalgamme Islam = Intolérance qui n'est pas du tout le reflet de la pensée de la majorité des musulmans.
    Tenir et Résister

    Posté par lecridupeuple, 11 octobre 2006 à 13:34
  • "ce faisant on laisse aux gens faire un amalgamme Islam = Intolérance"
    oui je crois que ça fonctionne comme ça!! mais du coup à quels intérêts ça vient répondre? quels sentiments inavouables ça vient flatter?
    la réduction, la simplification, la théatralisation, processus auxquels les médias sont habitués engendrent une prétendue opinion publique qu'il faut prendre avec des pincettes!!! C'est pourquoi les référendum populaires et autres "démocraties participatives" doivent être soumis à l'analyse critique!...

    Posté par arlequin, 14 octobre 2006 à 15:07

Poster un commentaire