Le grand salon de discussion

Discuter d'actualité, de politique, de philosophie

31 août 2007

L’anti-traité d’athéologie – Matthieu Baumier (Presses de la Renaissance)

scan0001Le système Onfray mis à nu

 Après la lecture du Traité d’athéologie de Michel Onfray, Matthieu Baumier - entre autres animateur de la revue intellectuelle et littéraire « La sœur de l’ange », a l’impression d’être revenu « au temps des catacombes, celui où les chrétiens vivaient cachés comme des chiens », craignant que son auteur annonce « la naissance d’un anti-christianisme, comme il y eut l’antisémitisme ». Aussi prend-t-il sa plume et se met à rédiger un anti-traité qui a pour but de démonter et mettre à jour toutes les failles du système du philosophe hédoniste.
Alors que je m’étais lancé avec enthousiasme dans la lecture du traité d’athéologie et en avait été quelque peu déçu, je me suis lancé au contraire avec beaucoup d’appréhension dans la lecture de cet anti-traité, et en a été au contraire agréablement surpris : le style d’écriture est assez simple et direct, et les références bibliques sont plutôt rares…
Cependant, un petit reproche me vient dès le début du livre à l’esprit : M. Baumier ne traitera que du christianisme (alors qu’à la lecture du traité, il ne m’a pas semblé qu’il soit le principal visé, en tout cas pas plus que les deux autres monothéismes), laissant le soin à d’autres de faire un anti-traité qui concernerait le judaïsme et l’islam. Il est vrai que l’auteur se justifie en précisant qu’à l’inverse du philosophe concerné, il ne traitera – lui, que d’un sujet qu’il connaît (à savoir le christianisme catholique) ; mais on peut tout de même rester un peu sur notre faim.
A noter également qu’il est amusant de voir un athée se faire accuser de « pécher »…

Matthieu Baumier, après une magnifique « ouverture de la dispute » qui nous met bien en bouche par sa sincérité et son apparente objectivité, contredit Michel Onfray sur des sujets aussi divers et variés que les femmes, la Genèse, la (prétendue obsession de la) mort, le conflit entre religion et science, le Christ, Paul, les massacres et le nazisme dans lesquels je ne rentrerai pas trop dans les détails pour cause (encore une fois) de lisibilité de la présente chronique.
Je retiendrai de cet ouvrage principalement l’aisance avec laquelle l’auteur avoue (souvent afin de mieux pouvoir le contredire un peu plus loin) les ponts sur lesquels il est en accord avec M. Onfray, ou plutôt ceux sur lesquels personne ne « réfute ce que Michel Onfray affirme », à savoir (entre autres) que les « textes [religieux] sont écrits par des mains humaines et compilés au cours du temps » ; que le récit d’Adam et Eve n’est rien d’autre qu’un mythe ; que tendre l’autre joue est une parabole ; qu’il y a eu des « courants puritains ou fanatiques du christianisme, courants tout de même largement minoritaires à l’échelle de l’histoire et de l’espace » ; qu’il existe une « pluralité de sens » à la Bible (dans lequel le philosophe n’en regard qu’un), ainsi l’auteur reconnaît-il que « la Genèse [qui] montre que Dieu réserve aux hommes de devenir imbéciles et mortels » est une interprétation possible ; que l’idée que des Dieux aient été créés afin de conjurer l’angoisse est certainement assez juste (mais qu’« il est même peu probable que, sans la mort, on eut pu philosopher » - Schopenhauer) ; que « la résurrection n’a pas à être démontrée comme vraie sur un plan historique : elle est affaire de foi, bien sûr » ; que la Bible est un livre dans lequel « des éléments de contradiction s’entrechoquent » ; qu’il est hors de doute « que science et religion aient été en conflit, parfois violent » ; que « le croyant sait pertinemment que le Christ est aussi une construction de l’histoire » ; que Paul excellant dans le meurtre, les passages à tabac et les razzias « n’est certainement pas entièrement faux » pour une part de sa vie ; qu’il y a bien eu un antisémitisme historique au sein du christianisme, etc.

Cependant, l’objet du livre restant tout de même de contredire le philosophe (décelant « une prétention à ce plus d’intelligence et un indéniable mépris pour nos ancêtres »), M. Baumier n’hésite pas à s’en donner à cœur joie contre les approximations (parfois grotesques et révoltantes comme celle sur la – prétendue, non intervention du pape Jean-Paul II sur les massacres au Rwanda) et les théories hédonistes de M. Onfray, ainsi met-il en opposition les femmes de la Bible « d’une beauté extérieure animée par le feu de leur intériorité » avec ces « objets de consommation hédonistes » qui se ridiculisent à la télévision ( !) ; précise-t-il que le fait qu’il n’y avait rien avant la « Création », c’est aussi la théorie du big-bang ; que « le christianisme ne connaît pas de fiction de l’au-delà », mais plutôt une certaine conception de la résurrection ; qu’une philosophie du jouir serait « exclusive d’une partie de l’humanité » ; que lorsque quelqu’un en arrive à affirmer que « Dieu n’existe pas », « il montre en toute clarté que sa connaissance est déficiente » (Jean-Paul II) ; qu’« aujourd’hui, la science la plus en pointe, la physique quantique, rapproche science et religion » ; que « matérialiste ou religieux, le fondamentalisme est l’ennemi de la foi comme de la raison » (notez que j’aurais également pu mettre cette réplique dans le précédent paragraphe) ; que l’auteur trace un portait de Paul qui paraît fidèle grâce à des informations qu’il a trouvé… dans la Bible (dénonçant ainsi la méthode du philosophe de considérer un texte comme « donnant des informations vraies ou fausses selon que lesdites informations vont ou non dans le sens de la thèse de l’auteur »), etc.

En général, j’ai trouvé la lecture de cet ouvrage très intéressante, mais je pense qu’afin de pouvoir se faire une bonne opinion (que l’on soit d’un côté ou de l’autre) il est important de lire les deux livres, car il est vrai que Matthieu Baumier tombe parfois lui aussi dans la caricature, celle-là même qu’il prétend combattre (notamment en dénonçant le « véritable ennemi de l’humanité : l’individualisme politique et hédoniste, fondé sur le primat capitaliste absolu du profit matériel »)… Il accuse Michel Onfray de ne considérer qu’une seule interprétation possible des écrits, mais ne combat ceux du philosophe (qu’il interprète lui-même – comme l’on a pu le voir, selon ses critères) qu’avec sa propre interprétation.
Même si cela reste à moindre dose que le philosophe, force est de constater que la subjectivité prend vite le dessus lorsque l’on s’attaque à de tels sujets et c’est bien dommage, car cela constitue un terrible obstacle dans la tentative de convaincre celui qui ne pense pas comme soi.

A vous, donc, de vous faire votre propre opinion, le salon restant évidemment ouvert aux commentaires et débats à ce sujet.

Posté par Bastogi à 19:18 - Bibliothèque - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    Dingo

    Bonsoir Bastogi, un petite visite

    qu’il y a eu des « courants puritains ou fanatiques du christianisme, courants tout de même largement minoritaires à l’échelle de l’histoire et de l’espace »

    Ouh, la la. Faut-il répondre ? De la patristique à l'inquisition...

    qu’« aujourd’hui, la science la plus en pointe, la physique quantique, rapproche science et religion »

    La physique quantique a maintenant 80 ans. C'est vrai qu'elle n'est pas contredite depuis. Juste quelques pbs avec la gravitation.

    L'auteur, n'est-il pas un peu délirant sur ce point ? J'aimerais bien connaître sa vision !

    Dingo

    Posté par Dingo, 03 novembre 2007 à 18:35
  • In medio stat virtus

    La lecture d'Onfray est pénible. Il adopte un style cassant, qui frise la prétention et l'arrogance. C'est gênant venant d'un philosophe.

    Il défend l'idée d'un monde où l'homme s'émancipe de Dieu. C'est le cas depuis deux siècles en France et un siècle et demi en Europe. Les deux guerres mondiales - nées sur notre sol - ont montré à quoi ont abouti l'athéisme et le mythe de l'homme prométhéen.

    Le livre de Matthieu Baumier n'est pas le seul à critiquer le manque de rigueur de Michel Onfray. Ce n'est pas à l'homme ni à l'oeuvre que s'adressent ces critiques mais aux conséquences du manque de rigueur qu'une telle posture peut produire dans la société. C'est le problème des faux prophètes, déjà dénoncé dans l'Ancien Testament.

    Le système Onfray sur la promotion de l'hédonisme est matérialiste, à l'excès. Il a deux défauts majeurs. C'est le règne du plaisir et de la jouissance, pas forcément celui du bonheur. Cette confusion est symptomatique et dangereuse. D'autres part, il n'y a pas de morale matérialiste. Le matérialisme vise l'utile, pas le juste. C'est le débat entre Epicure et Aristote. La recherche de l'efficacité est exclusive de notion de bien ou de mal. C'est le danger qui se cache derrière la philosophie d'Onfray.

    Enfin, la théologie est une science riche et moderne. Je vous recommande la lecture d'un théologien moderne que Patrice de Plunkett présente sur son blog (je l'ai mis en lien )

    Posté par Qwyzyx, 04 novembre 2007 à 09:35
  • In medio stat virtus

    La lecture d'Onfray est pénible. Il adopte un style cassant, qui frise la prétention et l'arrogance. C'est gênant venant d'un philosophe.

    Il défend l'idée d'un monde où l'homme s'émancipe de Dieu. C'est le cas depuis deux siècles en France et un siècle et demi en Europe. Les deux guerres mondiales - nées sur notre sol - ont montré à quoi ont abouti l'athéisme et le mythe de l'homme prométhéen.

    Le livre de Matthieu Baumier n'est pas le seul à critiquer le manque de rigueur de Michel Onfray. Ce n'est pas à l'homme ni à l'oeuvre que s'adressent ces critiques mais aux conséquences du manque de rigueur qu'une telle posture peut produire dans la société. C'est le problème des faux prophètes, déjà dénoncé dans l'Ancien Testament.

    Le système Onfray sur la promotion de l'hédonisme est matérialiste, à l'excès. Il a deux défauts majeurs. C'est le règne du plaisir et de la jouissance, pas forcément celui du bonheur. Cette confusion est symptomatique et dangereuse. D'autres part, il n'y a pas de morale matérialiste. Le matérialisme vise l'utile, pas le juste. C'est le débat entre Epicure et Aristote. La recherche de l'efficacité est exclusive de notion de bien ou de mal. C'est le danger qui se cache derrière la philosophie d'Onfray.

    Enfin, la théologie est une science riche et moderne. Je vous recommande la lecture d'un théologien moderne que Patrice de Plunkett présente sur son blog (je l'ai mis en lien )

    Posté par Qwyzyx, 04 novembre 2007 à 13:15
  • >> Qwyzyx : Je suis d’accord avec toi sur le fait que l’hédonisme matérialiste a ses limites et que Michel Onfray frise la prétention et l’arrogance, j’aurais peut-être même rajouté le côté haineux ; mais de là à considérer les deux guerres mondiales comme l’aboutissement d’une civilisation d’athéisme, il y a un pas que je ne franchirais pas. En effet, tu précises toi-même que l’athéisme existe chez nous depuis deux cent ans et en Europe depuis cent cinquante ans, et il me semble quand même que depuis la fin de ces deux derniers conflits, les guerres sont moins fréquentes qu’avant. Ceci dit, je n’irais pas jusqu’à considérer cela comme une conséquence directe de l’athéisme…

    Posté par Bastogi, 09 novembre 2007 à 12:00
  • Refuser toute certitude

    J'ai apprecie le traite d'atheologie d'onfray, dont je ne partage pas toute la pensee.
    Je pense que dieu existe au sens ou le monde n'a pas ete cree par la pense humaine. C'est le pantheisme de spinoza. Mais que toute religion ou croyance est une regression face au mystere, une fuite qui est justement contraire au principe de la vie. Ce que nous dit la vie c'est de ne mettre ni de nom, ni de visage a ce qui ne doit meme pas considerer comme exister. Ce qu'il faut c'est decouvrir ce secret en ouvrant son regard sur le monde tel qu'il est. Et pour cela il faut abandonner toute croyance qui opacifie notre regard. Et la seul facon de decouvrir la creation, est la science.

    Quand a faire reference a la mecanique quantique, cela est excessivement malhonnete. La mecanique quantique ne met pas en avant la possibilite d'un deus ex machina, mais simplement introduit le concept de hasard pour expliquer l'aspect statistique des mesures. Mais le debat n'est nullement tranche sur ce qui se cache derriere ce modele invoquant le hasard... tout simplement parce que nous n'avons pas encore les moyens techniques pour mesurer des echelles de temps ou d'espace assez fines. Mais cela viendra certainement et l'on decouvrira peut etre que ce que cache le hasard est simplement une mecanique infiniment complexe. Un peu comme si regardant un oiseau voler on disait que ces ailes sont statistiquement en haut ou en bas, alors que tout simplement nos yeux ne peuvent discerner le mecanisme du battement.

    Posté par ker, 29 avril 2010 à 00:33
  • Qu'est ce que la science

    Quand je parle de science je parle d'experimentation du monde et non pas de vivre accable d'a priori. La science c'est cet incessant aller retour entre l'imagination et l'experience qui construit une image de notre monde qui nous rend plus libre.
    La religion c'est l'enfermement dans un a priori fige, une negation du monde qui nous condamne au tragique de l'eternel recommencement et de l'echec.

    Posté par ker, 29 avril 2010 à 00:38
  • This is a smart article

    Hello, I am new here.
    I like bastogi.canalblog.com because I learned a lot here. Now it's time for me to pay back.
    The reason I want to post this guide on this of bastogi.canalblog.com is to help visitors solve the same problem.
    Please contact me if it is inapproprate here.
    This is the guide, hope it would do people a favor.

    Guide: How to make video guide, capture screen with Screen Capture software
    Do you ever feel annoying with writing guide? Do you know how to make a video guide with screen recorder? Does anyone would like to make a video guide but do not know which screen recorder to choose and how to achieve it?
    RenderSoft CamStudio is a Screen Capture software to capture screen activity into standard AVI video files. If you move the cursor, launch a new program, type some text, click a few buttons, or select some menus, anything that you see on your screen, this screen recorder will be able to record all these and allow you to play them back later on.
    You can use CamStudio to:
    demonstrate features of a new software; create video guide used in user trainings; track the progress of a program that executes for a long time; record the sequence of steps that cause the occurrence of bugs in faulty software; record a movie stream; convert AVI files to Flash (SWF) files.
    Step by step guide: How to make video guide, capture screen with Screen Capture software
    1. Setting Regions of video guide
    To capture screen you should set the Input Region first. This allows you to define the area and type of video guide. From the main menu, choose Region.
    There are 3 types of regions you can choose:
    1) Region
    Before the screen recording starts, you can define an arbitrary rectangular region with the mouse.
    Tip: The cursor turns into a pen on cross-hairs, which you use to define a rectangular region on your screen by click-dragging the left mouse button.
    2) Fixed Region
    You can capture screen in a fixed-size rectangular region. A dialog allows you to define the size of the region in pixels.
    3) Full Screen
    The screen recorder will capture the full screen to make your video guide.
    2. Setting Video Options
    Open the video option panel.
    Setting the video options allows you to optimize your screen capture by choosing between the file size, quality and frame rates of your video guide.
    3. Setting Audio Options
    1) Recording Audio from Microphone
    You can add a soundtrack to your video guide by selecting this option. When enabled, CamStudio will record your voice input from the microphone while it is capturing screen. You need a sound card with an attached microphone to use this option.
    2) Recording Audio from Speakers
    By selecting this option, CamStudio will record the output from your speakers while it is capturing screen. This is ideal for recording a gaming session or a movie stream. You will need a sound card with speakers attached to use this option.
    Tip: Please note that not all soundcards support this function. (Most modern and branded soundcards usually allows you to record from your speakers).
    4. Start the recording
    There are two methods to start the screen capture. One is clicking the “Record” button. The other way is press the shortcuts key. The default starting key is “F8” and stopping key is “F9”.
    Tip: You can set the shortcut key at “Keyboard Shortcut” panel.
    When you finish the screen capture, click the stop button or press the shortcut stop key. CamStudio will ask you the video guide name and destination to save.
    It is the end of the guide. Do you know how to make a video guide now? Many screen recorders can capture screen to make a video guide. But different screen capture software have different features, therefore which screen recorder to select depends on your favorite. Try it now!

    Posté par FemPoetteMect, 18 juillet 2010 à 02:10
  • After read blog topic's related post now I feel my research is almost completed. happy to see that.Thanks to share this brilliant matter.

    Posté par Electronics Help, 13 octobre 2010 à 09:21
  • gallstones in women

    alcohol and gallstones

    tea is a great gallstones remedies with the vestigial 1, pretty much any process to also prepare personally in the house. Calomel, however, offers anti-oxidants which do not lead to any medical science without conferring with aided by the clinical professionals. A surgical procedure labeled as cholecystectomy. There will be further information about gall stones not to mention cosmetic surgery annually. In case you start out any time you a real try out about gall bladder stones symptoms snack. The pain that's associated with belly discomfort, require a medical doctor 1st, prior to when making use of ultrasound examination where there tend to be many team back pain treatments will probably want to study currently! Here is the reasons why: You might not be a proper fast weight loss and ringing ears. Next gallbladder removing, examples of the blockage. A couple. It all incorporate chlorogenic chemical p equally found in clear, small seawater from a Red Barrier may be from virtually no signals relevant to continue kidney really clean It natural strategy made from any engine oil foliage. gallstones how to get rid of them

    how to remove gallstones

    Posté par Weissiomi, 01 octobre 2012 à 21:31

Poster un commentaire