Le grand salon de discussion

Discuter d'actualité, de politique, de philosophie

21 novembre 2008

Comment se faire du beurre sur le compte de l’Etat ?

scan0001Il y a quelques temps, le secteur de la restauration nous avait bassiné les oreilles afin d’obtenir la TVA à 5.5% sur leurs services, estimant que celle à 19.6% relevait trop les prix de vente et lui faisait perdre des clients…
Il avait obtenu, disons à moitié gain de cause puisque la TVA est descendue à 5.5% sur les ventes à emporter "seulement".
Tout ceci ne date pas d’hier me direz-vous. Non, en effet, mais nous pouvons nous permettre à l’heure actuelle d’en faire un petit bilan. La vente à emporter ne concerne pas, loin de là, tout le secteur de la restauration. En fait, elle ne concerne que les petits commerces et la restauration dite rapide. Ainsi ai-je pu constater par exemple que KFC (pour ne pas le nommer ;-) applique une TVA à 19.6% sur ses ventes « sur place » et à 5.5% sur ses ventes « à emporter », mais sans changer le prix final pour les consommateurs que nous sommes ! Cela signifie que KFC augmente sa marge de bénéfice lorsqu’il vend à emporter par rapport à ses ventes sur place, c’était bien la peine de pleurer sur la TVA trop élevée pour les prix de vente…
Restant fidèle à mon esprit buté sur ce genre de question, j’avais pris la décision il y a quelques années de ne plus me servir (certes pour les rares fois auxquelles je m’y arrête pour manger – quoique je dois reconnaître que je préfère KFC à Mac Donald’s, non pas parce que j’ai travaillé dans ce dernier mais plutôt parce que lorsque je vois la portion de frites à moitié remplie qu’ils me donnent pour le montant que je leur donne, j’ai mal au coeur) qu’au comptoir, et sur place. Mais voici que la dernière fois que j’y suis allé, je me suis rendu compte qu’ils avaient trouvé une riposte : désormais, quel que soit le mode de service que j’annonce au comptoir, la personne m’enregistre comme étant « à emporter » (voir le ticket représenté) et augmente ainsi la marge de son patron…
Ayant – comme beaucoup, la flemme de faire la remarque ou ne serait-ce qu’écrire à l’ « UFC que choisir ? » ; j’ai préféré vous en faire part sur mon blog. On verra bien si cela porte ses fruits et (qui sait ?) si cette histoire ira loin…

—————————————————————————————————————

Vite dit

 Tous contre Ségolène Royal : Les ténors du Parti Socialistes se sont – enfin, mis d’accord afin de faire front commun ! Il faut croire qu’il y a quelque chose que les socialistes détestent encore plus que de se mettre d’accord derrière une seule candidature, c’est de voir Mme Royal investit par les militants…
Dommage pour eux que ces derniers ne voient pas les choses de la même manière. Quoique si les militants n’avaient pas manifesté un faible pour Ségolène Royal lors des derniers votes (tous ceux pour lesquels on a fait appel à eux depuis plus d’un an en fait), jamais les alliances que nous voyons soudainement naître n’auraient vu le jour, cela devient un véritable cercle vicieux !

Barack Obama : Premier Président de couleur à se faire élire dans un pays où personne ne trouvait anormal - il n’y a encore que quelques dizaines d’années de cela, que des inscriptions dans le style « réservés aux Blancs » figurent sur des bancs publics (par exemple), c’est sans conteste une grand avancée dans les mentalités…
Mais à force d’entendre que c’est un Noir qui a été élu, et que c’est bien (voire mieux !) que ce soit un Noir qui ait été élu, on va finir par se demander si ce n’est pas l’effet inverse qui est en train de se produire : force est de constater que – dans un sens comme dans l’autre, la couleur de peau ne laisse toujours pas indifférent, et que beaucoup ont du mal à voir dans le Président des Etats-Unis élu avant tout un homme politique comme un autre…

Posté par Bastogi à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire