Le grand salon de discussion

Discuter d'actualité, de politique, de philosophie

05 janvier 2009

Le bon et le mauvais pêcheur…

Voici l’extrait d’un article tiré du supplément Spécial brochet du magazine Le pêcheur de France, numéro d’octobre-novembre 2008 :

« J’ai un pote un peu rustre qui habite au fin fond des quatre, pardon six, coins de l’hexagone. Vous ne le ferez jamais sortir de son département. Il ne connaît pas le sandre puisqu’il n’y en a jamais eu chez lui. Par contre, des brochets, il y en a partout et il les pêche assidûment. Et, depuis près de trente ans que je le connais, je ne l’ai jamais vu pêcher à une autre technique qu’au poisson mort manié. Au moins, son geste est pur, il n’a jamais été pollué par le passage du sandre au brochet. Retrouver Marcel est toujours un plaisir et cela remet beaucoup d’idées reçues en ligne. Oublions le sandre, il n’y en a pas chez nous ! 

Découverte
Marcel pêchait le brochet au vif, quand il a découvert le poisson mort manié en regardant un « Parisien » en vacances, chercher des sandres là où il n’y en avait pas. La technique lui a plu parce qu’il s’agissait d’un poisson mort. Il n’a jamais pêché aux leurres, ce n’est pas son truc ! Le Parisien lui a donné une monture Drachkovitch avec des pompons rouges. Il l’a toujours, avec son emballage d’origine, mais elle a servi de modèle le soir même : moule à plomb dans du plâtre, corps en fil de fer et empiles en acier tressé faute de corde à piano ! Dès le lendemain, c’est-à-dire trois brochets plus tard, Marcel avait rangé le matériel à vif au placard. En plus, cette découverte a aussi changé la mentalité du bonhomme. De « viandard » quand il pêchait au vif, il est devenu un pêcheur responsable, fier de remettre régulièrement des brochets à l’eau. Bravo ! »

Selon l’auteur de cet article, le pêcheur responsable est forcément celui qui remet régulièrement des poissons à l’eau, c’est-à-dire celui qui pêche pour le plaisir de pêcher, par loisir, voire comme un sport, un concours de celui qui attrapera le plus gros. Sans penser au mal que l’on fait au poisson lorsqu’on l’accroche et le remonte, sans penser à tous ces petits poissons que l’on tue dans l’unique but d’en attraper des plus gros…
Loin de moi l’idée de me faire le grand défenseur des poissons. Mais faut-il que le pêcheur irresponsable soit automatiquement le « viandard », c’est-à-dire – je présume, celui qui mange tout ce qu’il pêche sans rien rejeter à l’eau ?
Pour ma part, j’estime que le pêcheur responsable est celui qui ne remonte pas plus de poissons que ce qu’il peut en manger. Il existe suffisamment de quotas et de taxes qui responsabilisent le pêcheur et permettent de maintenir l’équilibre dans notre milieu halieutique.
Par pitié, que les sportifs de la pêche ne se mettent pas à faire la morale aux pêcheurs du dimanche alors que l’on voit des tonnes de conserves de poissons déborder des rayons de nos supermarchés et qui vont, pour une part, partir à la poubelle faute de n’avoir été consommé avant la date limite de péremption !

PS : Puisque le Salon ouvre ses portes pour la première fois à ce genre de sujet, permettez-moi de rajouter un coup de gueule envers ceux qui s’imaginent que les chasseurs ne sont que des abrutis bons à rien d’autre que de tuer d’innocentes bêtes – voire quelques hommes de temps à autres : dans certains départements du sud-est de la France, il est demandé aux propriétaires de grands terrain de mieux utiliser le plan de chasse et de mettre en place des dispositifs de suivi avec les chasseurs, afin de contenir l’explosion de grands herbivores, leurs effectif se révélant « préoccupants ».
Oui, les chasseurs ont encore leur place dans notre société !

Posté par Bastogi à 11:02 - Cris du coeur - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Quelle polémique!

    Là, il y a manière à batailler des heures et des heures sur le sujet!!! Passionnantes vos histoires de pêche!

    Vive la politique et le saumon fumé!

    Posté par Le Téméraire, 05 janvier 2009 à 11:57
  • Qui est le pêcheur pécheur?

    > Bastogi!
    Chapeau pour ton commentaire! En effet, le pêcheur irresponsable est celui qui pêche pour plus qu'il ne peut ingurgiter. Sans compter - comme tu le dis parfaitement - que les boîtes de conserve qui encombrent nos rayons finiront probablement dans les poubelles. Alors qu'à des milliers de kilomètres d'ici, des Africains mangent parfois des insectes faute de mieux!

    Posté par Medhi, 05 janvier 2009 à 16:16
  • kış bahçesi

    thankss

    Posté par cam balkon, 09 novembre 2009 à 07:02
  • tente

    thankss

    Posté par cam balkon, 09 novembre 2009 à 07:03

Poster un commentaire